JOYEUX NOËL BORDEL


Sophie et Arnaud se préparent à passer le réveillon de Noël en famille. Seule ombre au tableau pour Arnaud: la présence de sa belle-mère. Tout se complique lorsque débarquent des invités supplémentaires… Une pièce qui commence comme un joli conte de Noël mais où tout bascule en un instant, une comédie où personne n’est vraiment celui que l’on croit, un délire qui entraîne le spectateur de surprise en surprise jusqu’à la dernière seconde !


 

RÉSUMÉ

 

 

Réveillon de Noël dans la maison de campagne familiale à Rambouillet. Arnaud a réussi à se débarrasser de Bibiche, sa maîtresse pour rejoindre Sophie, sa femme, qui lui annonce qu'elle veut un enfant. Et que, faute de pouvoir le faire elle-même, elle a engagé une mère porteuse.

 

Mère porteuse que Sophie a conviée ce soir afin qu'Arnaud puisse faire sa connaissance. Mais pas un mot à Yolande, la mère de Sophie et maîtresse de maison, un peu trop réac pour s'enthousiasmer du concept.

 

Arrivent les premiers invités, dont Gabriel Saint Allebon de Val Morais du Maine, ami d'enfance de Sophie, que Yolande aurait préféré comme gendre. Et à son bras, la fameuse Bibiche que Sophie lui a présenté récemment.

 

Se sentant coincé, Arnaud appelle Luc à la rescousse, son meilleur ami, qui ne devait les rejoindre qu'après avoir accompagné ses parents à la messe de minuit. Mais Jeanne arrivera avant lui. Jeanne, une nouvelle copine de Sophie, dépressive et alcoolique, qui passera la soirée à chercher celui qui voudrait bien mettre son petit Jésus dans sa crèche. Tout ce petit monde va devoir survivre et cohabiter jusqu'à minuit...


Vincent Fernandel

 

Formé aux métiers de l’image et à la direction d’acteur, Vincent Fernandel s’oriente tout d’abord vers la télévision où il devient animateur et journaliste spécialisé en cinéma. On le retrouve aux côtés de Frédéric Lopez sur « Match TV » puis de Sandrine Quétier sur « E ! Entertainment USA » et enfin sur M6.

 

Pendant cette période, il écrit et réalise plus de 400 portraits de grands noms du septième art international. Il quitte ensuite la télévision au profit du théâtre et du cinéma. Il réalise plusieurs court-métrages ainsi qu’un moyen-métrage intitulé « Les doux abattements du coeur », libre adaptation des tragédies de Jean Racine. Au théâtre, il met en scène de nombreuses pièces dont « Britannicus » (Racine), « La sortie au théâtre » (K.Valentin) ou encore « La maison près du cimetière » (V.Fernandel).

 Son activité principale reste la formation d’acteur : depuis 2010, il enseigne l’acting en cursus professionnels et fonde ensuite son propre workshop en région parisienne, « Les Ateliers Vincent Fernandel ». En parallèle, il se spécialise dans la réalisation de documentaires : il signe notamment « Inside the Baby Phone » (2016) pour la télévision belge, « Canadair, sur la terre comme au ciel » (2017) pour France 3 et s’apprête à tourner « All Blacks, To the Heart Of Black Magic » un documentaire de 90 minutes sur la célèbre équipe de Rugby néo-zélandaise pour les antennes françaises et anglophones. Conteur à ses heures, il enregistre régulièrement des fables (Daudet, Arène, La Fontaine, Grimm…) sous le label d’Universal Music.


Laly Meignan

 

Laly commence sa carrière de mannequin alors qu'elle n'est encore qu'étudiante. Ancienne danseuse, elle se fait connaître en intégrant l'équipe d'Hélène et les garçons en 1992. Durant de nombreuses années, elle incarne le personnage de Laly, jeune femme fantasque et exubérante dans Hélène et les garçons puis dans Le Miracle de l'amour et dans Les Vacances de l'amour.

 

Elle fait une apparition dans la série Portraits chinois en 1998 et tourne un épisode de Island détectives en 1999.

En 2007, elle joue dans la série Baie des flamboyants. En 2008 et 2009, elle anime plusieurs émissions sur la chaîne IDF1. Depuis 2008, elle apparaît dans la web série TimeCode.

 

En 2009, elle joue dans la pièce La dame aux camélias d'Alexandre Dumas. Depuis 2010, elle a retrouvé le rôle de Laly dans Les mystères de l'amour sur TMC.


Bunny Godillot

 

Pour devenir actrice, elle intègre le cours Florent puis le conservatoire de la rue Blanche. Les propositions arrivent d'abord par le théâtre classique avec Francis Huster (Corneille, Molière) avant de naviguer du café-théâtre à la comédie. Plus de quarante pièces, de Joyeuses Pâques avec Jean Poiret à Cyrano de Bergerac avec Jean-Paul Belmondo en passant par Le dîner de cons avec Jacques Villeret et des rôles aussi éclectiques que Leni Refiensthäl, Roxane, Marie-Antoinette et d'autres...

 

En 1997, elle crée sa boite de production pour écrire et réaliser son premir long-métrage Belles, riches, etc., un film de femmes qui réunit notamment Marisa Berenson, Claudia Cardinale, Anouk Aimé, Sonia Rykiel, Gisèle Casadesus, Firmine Richard et un seul homme : Jay Alexander, star de la télé et des studios new-yorkais. Plusieurs courts-métrages suivent.

 

En 2002, elle crée Le petit théâtre précieux, aborde l'écriture théâtrale et la mise en scène (Marie-Antoinette, Nijinski, Colette, Marie-Madeleine...) Yamina Benguigui en fait l'un des personnages récurrent de sa série Aïcha. En 2012, elle crée Merci Monsieur Spielberg, en hommage à ses parents disparus et à Steven Spielberg, son modèle et son maître. 2013 voit la naissance du collectif ART US pour conjuguer les arts du spectacle et créer ce dont elle a envie.


Emmanuelle Boidron

 

Enfant, Emmanuelle prend des cours de danse, de musique et de théâtre.

 

À partir de l'âge de onze ans, elle joue Yolande, la fille du commissaire Navarro incarné par Roger Hanin. Elle a joué ce rôle de 1989 à 2009.

 

Dans la série Navarro puis dans le téléfilm dérivé Mademoiselle Navarro en 2005 où elle joue le rôle titre en incarnant une avocate. Elle a aussi joué dans des séries comme La prophétie d'Avignon (saga de l'été de France 2 en 2007) et dans le soap opéra Cinq soeurs, diffusé sur France 2 en 2008.

 

Elle joue régulièrement au théâtre dans des pièces classiques ainsi que dans Les monologues du vagin.


Benjamin Baffie

 

Benjamin Baffie Benjamin débute au théâtre en 2016 avec la pièce à succès «Toc Toc» au Palace, qu'il jouera plus de 500 fois. En 2018, toujours au Palace, il reprend le rôle du chauffeur de salle dans «Sexe, magouilles et culture générale» avant d'enchaîner avec «Paris, Barbès, Tel Aviv» à la Comédie Montorgueil en 2019.

 

La même année, il part en tournée aux côtés de Michel Fau et Mélanie Doutey dans «Douce amère» de Jean Poiret. Côté image, Benjamin a tourné pour la télévision dans la série «Balthazar» (saison 2) et il fait ses débuts sur grand écran dans le film «Versus» de François Valla sorti en 2019.

 

Sur le tournage, il rencontre Jérémie Duvall. De leur amitié naît la pièce «Une fille pour deux» écrite à quatre mains.

 


Magalie Madison

 

Magalie entre très jeune dans le monde du spectacle en devenant, à l’âge de douze ans, mannequin pour la mode et la publicité. Elle fait ainsi connaissance avec diverses formes créatives et son attirance pour les métiers artistiques l’amène à suivre des études d’arts graphiques. Elle devient alors maquettiste pour la presse et débute en parallèle une carrière de comédienne. En 1991, au hasard d’un casting, elle décroche le rôle d’Annette dans le sitcom Premiers Baisers suivi de Les années fac (AB Productions / TF1).

 

De son propre chef, elle quitte la série en 1996 pour répondre aux propositions que lui font le théâtre et le cinéma. Elle tourne aussi bien dans des films de genre (La fiancée de Dracula de J.Rollin) que dans des comédies populaires (Ensemble c’est tout, L’un reste l’autre part de C.Berri ou encore Une nouvelle amie de F.Ozon). Sur scène, elle enchaîne les rôles, privilégiant des pièces contemporaines un brin décalées parmi lesquelles Le moral des troupes (G.Louret) , Non-dits (G.Christophe) , 28 heures plus tard (C.Toucour) ou encore Si j’avais un marteau (H.Rezeda). Chanteuse à ses heures, elle autoproduit son unique album intitulé 23h23 et donne quelques concerts dans de petites salles à travers la France.

 

Magalie utilise également sa voix pour doubler régulièrement des personnages de séries et de mangas. Depuis 2015, elle signe quelques mises en scène. Dernière en date : Et paf ! le tracteur, un seul en scène à l’humour noir. De plus, en 2018, elle reprend ses pinceaux pour les besoins d’un projet artistique autour du féminin créé avec le photographe V.Fernandel. Cependant, Magalie reste fidèle à la comédie puisqu’on la retrouve dans Derniers Baisers (F.Le Hen), jouée à Paris en 2019.


Hugo Rezeda

 

Comédien de théâtre et de doublage, metteur en scène et dramaturge, Hugo enchaîne les projets depuis une vingtaine d’années avec une passion sans cesse renouvelée. En véritable boulimique de scène, il passe avec un bonheur égal de Molière à Ray Cooney, de Tchekhov à Jean-Marie Chevret, d’un seul en scène à une comédie musicale.

 

Dernièrement, il a signé la mise en scène de "Si j'avais un marteau" (Avignon-Paris-Tournée), "Un baby-sitting explosif" (Théâtre des Blancs-Manteaux), "Boys Band Forever" (Apollo Théâtre) et "Ma vie d'artiste?" (Tournée). En temps qu'auteur, il a signé sa première pièce en 2001 et depuis, il enchaîne les écritures de comédies, seuls en scène, drames… Seul ou en duo avec son complice Mythic, auteur de Bande dessinées et romancier.

 

Parmi les titres, citons entre autres «Les cabots», «Momentanément décédé», «Joyeux Noël, bordel!» ou encore « Les spectateurs attendent...». Éclectique, il travaille aussi avec différentes agences sur l’écriture, la mise en scène et la réalisation de campagnes de communication et de publicité, ainsi qu'avec différentes maisons d'éditions. Soucieux de transmettre et partager, il enseigne également à Suresnes. En tant que comédien, il joue actuellement, à Paris et en tournée "Histoire d'un merle blanc" d'Alfred de Musset, "Si j'avais un marteau" et maintenant "Et Paf! Le tracteur".