ET PAF! LE TRACTEUR


Dans la vie, il y a des rencontres décisives. Et aussi des tracteurs. La vie d’Hugo Rezeda c’est précisément cela: une rencontre décisive avec un tracteur. Le tracteur, lui, a tout oublié. Mais Hugo s’en souvient encore. Grâce à quelques années intensives de thérapie(s), Hugo transforme les méchants monstres qui le poursuivent depuis l’enfance en une galerie de personnages aussi burlesques qu’inquiétants. En texte et en chanson, Hugo traverse sa vie d’homme et d’artiste en interprétant surtout son propre rôle. Et pour un seul homme, c’est déjà beaucoup! Fous rires, humour noir et petits instants roses seront au rendez-vous.


 

RÉSUMÉ

 

 

Hugo a décidé de tout nous raconter. Avec sincérité et auto-dérision, il nous invite dans son univers. Il déploie une galerie de personnages aussi loufoques qu’éclairants sur ce qui compose sa vie et la manière dont il s’est construit. Citons, par exemple « L’instinct de survie » qui convoque une réunion de crise dans le cerveau d’un enfant de sept ans, la Psy qui tente encore, après dix ans de thérapie, de lui faire comprendre des choses évidentes ou encore une productrice incompétente et malhonnête qui ne comprend pas pourquoi tout le monde lui fait des reproches. Quelques chansons inédites complètent l’histoire.

 

Elles permettent de se poser un instant avant de replonger de plus belles dans ses aventures. Car ce spectacle est un véritable ascenseur émotionnel. On passe du fou rire aux larmes en un instant mais sans jamais s’y attarder. Hugo nous parle librement de sa vie, de ses rêves, de l'homosexualité, de l’homo-parentalité, de l'adolescence, de l'amour... Cette histoire pourrait paraître très personnelle et elle l'est. Mais elle est aussi cette histoire universelle où chacun peut se reconnaître et rire de ses erreurs, de ses travers et de tout ce que la vie nous réserve comme bonnes et mauvaises surprises. Un bonbon doux-amer, aux saveurs d’enfance, à consommer sans modération.



Hugo Rezeda

 

Comédien de théâtre et de doublage, metteur en scène et dramaturge, Hugo enchaîne les projets depuis une vingtaine d’années avec une passion sans cesse renouvelée. En véritable boulimique de scène, il passe avec un bonheur égal de Molière à Ray Cooney, de Tchekhov à Jean-Marie Chevret, d’un seul en scène à une comédie musicale.

 

Dernièrement, il a signé la mise en scène de "Si j'avais un marteau" (Avignon-Paris-Tournée), "Un baby-sitting explosif" (Théâtre des Blancs-Manteaux), "Boys Band Forever" (Apollo Théâtre) et "Ma vie d'artiste?" (Tournée).

En temps qu'auteur, il a signé sa première pièce en 2001 et depuis, il enchaîne les écritures de comédies, seuls en scène, drames… Seul ou en duo avec son complice Mythic, auteur de Bande dessinées et romancier.

 

Parmi les titres, citons entre autres «Les cabots», «Momentanément décédé», «Joyeux Noël, bordel!» ou encore « Les spectateurs attendent...». Éclectique, il travaille aussi avec différentes agences sur l’écriture, la mise en scène et la réalisation de campagnes de communication et de publicité, ainsi qu'avec différentes maisons d'éditions. Soucieux de transmettre et partager, il enseigne également à Suresnes. En tant que comédien, il joue actuellement, à Paris et en tournée "Histoire d'un merle blanc" d'Alfred de Musset, "Si j'avais un marteau" et maintenant "Et Paf! Le tracteur".


Magalie Madison

 

Magalie entre très jeune dans le monde du spectacle en devenant, à l’âge de douze ans, mannequin pour la mode et la publicité. Elle fait ainsi connaissance avec diverses formes créatives et son attirance pour les métiers artistiques l’amène à suivre des études d’arts graphiques. Elle devient alors maquettiste pour la presse et débute en parallèle une carrière de comédienne. En 1991, au hasard d’un casting, elle décroche le rôle d’Annette dans le sitcom Premiers Baisers suivi de Les années fac (AB Productions / TF1).

 

De son propre chef, elle quitte la série en 1996 pour répondre aux propositions que lui font le théâtre et le cinéma. Elle tourne aussi bien dans des films de genre (La fiancée de Dracula de J.Rollin) que dans des comédies populaires (Ensemble c’est tout, L’un reste l’autre part de C.Berri ou encore Une nouvelle amie de F.Ozon). Sur scène, elle enchaîne les rôles, privilégiant des pièces contemporaines un brin décalées parmi lesquelles Le moral des troupes (G.Louret) , Non-dits (G.Christophe) , 28 heures plus tard (C.Toucour) ou encore Si j’avais un marteau (H.Rezeda). Chanteuse à ses heures, elle autoproduit son unique album intitulé 23h23 et donne quelques concerts dans de petites salles à travers la France.

 

Magalie utilise également sa voix pour doubler régulièrement des personnages de séries et de mangas. Depuis 2015, elle signe quelques mises en scène. Dernière en date : Et paf ! le tracteur, un seul en scène à l’humour noir. De plus, en 2018, elle reprend ses pinceaux pour les besoins d’un projet artistique autour du féminin créé avec le photographe V.Fernandel. Cependant, Magalie reste fidèle à la comédie puisqu’on la retrouve dans Derniers Baisers (F.Le Hen), jouée à Paris en 2019.


John Eyzen

 

John Eyzen monte sur scène dès l’âge de 3 ans, au sein de l’école de danse de ses parents. A 7 ans, il intègre la Compagnie Kids on the beach, puis la Luckine Dance Company à 12 ans, où il apprend la danse jazz, classique, hip hop, les claquettes, le théâtre, et surtout le chant. Pendant 11 années, il va suivre ces formations lui permettant de monter sur scène, des plus petites aux plus grandes, comme le Palais des festivals de Cannes, le Palais Nikaïa à Nice, etc…

 

À 16 ans, il crée le groupe Eyzen qui enregistrera un album, après plusieurs années de concerts en France. Il commence le piano, puis la guitare, et suit des cours particuliers en France, en Angleterre et aux Etats-Unis. En 2004, il passera 3 mois à la Star Academy où il chantera en duo avec Lenny Kravitz, Calogero, Florent Pagny, Garou, Phil Collins. Il participe à la tournée de 50 dates en France, Belgique, Suisse et La Réunion. En 2005, il sort le single “Sale temps”, écrit par Lionel Florence, et composé par Pierre Marie.

 

Depuis 2006, il est Mercutio dans la Comédie Musicale «Roméo et Juliette» en Corée du Sud, à Taïwan, à Paris, en Chine et en Russie. En 2011, il intègre la Music Academy International, cursus guitare, dont il sort diplômé avec mention Très Bien et le titre «Meilleur Espoir». Il crée, au fil des rencontres dans cette école, deux projets de composions, dont le groupe Hyperpathia avec lequel il part pour une série de concerts en Finlande et en Russie en 2012. Il intègre en 2014-2015 la comédie musicale «Notre-Dame De Paris». En 2016, il intègre le spectacle «Believe» de Holiday on Ice, et repart en tournée pour une centaine de dates.


Lucie Bernardoni

 

Lucie Bernardoni est chanteuse, auteure, comédienne et musicienne. Elle a prêté très jeune sa voix à des doublages animés pour Disney Channel.

 

En 2004, elle est finaliste de la Star Academy aux côtés de Gregory Lemarchal.

 

Elle sort en 2011 son album "Mélancosmaniaque" puis intègre le casting de la comédie musicale HAIR. En 2012, elle remporte un prix d'écriture suite aux rencontres d'Astaffort créées par Francis Cabrel. Elle a également animé les Facebook live du groupe TF1. Parallèlement, elle est aussi professeur de chant. En temps qu'auteur-compositeur, elle écrit entre autres pour les chanteurs Lilian Renaud et Slimane.


Patrice Maktav

 

Formé au conservatoire de Genève et au cours Florent, Patrice Maktav débute sa carrière en participant à la première saison de la Star Academy. Il est comédien, auteur et compositeur. Il a travaillé notamment avec Olivia Ruiz et Petula Clark.

 

Il sort son premier album «Maktav» en 2009 et à joué dans de nombreuses comédies musicales dont « Mozart l’opéra rock » Mistinguet » ou encore « Le rouge et le noir » et « I love Piaf ».

 

Côté téléfilms, on a pu le voir entre autres, dans «L’amour dans le sang» qui raconte l’histoire vraie de Charlotte Valandrey. Il interprète également le personnage de Michael Malkavian dans la série « Plus belle la vie » en rôle semirécurrent depuis plusieurs années. Il se développe aussi sur YouTube ainsi que dans la photographie et la réalisation de documentaires.


Allan Theo

 

Allan Theo a littéralement appris à communiquer grâce à la musique.

 

Enfant taciturne, il se découvre très tôt une passion pour le piano qui lui permet d'exprimer ses émotions à travers le jazz et l'improvisation. À l'âge de 24 ans, il quitte Grenoble pour Paris et entame une carrière qui le fera passer de chanteur pop à succès à guitariste de groupes de rock.

 

Aujourd'hui, il compose pour les orchestres symphoniques et mélange le classique à l'électro au sein de la formation The Stern.

 

De leur rencontre sur une comédie musicale, dont Hugo Rezeda assurait la mise en scène, est née l'idée de jouer ensemble « Histoire d'un merle blanc » d'Alfred de Musset, avec lequel ils sont en tournée depuis plus d'un an.